Arrondissements de New York

La ville de New York (en anglais&nbsp purple football socks;: New York City), municipalité la plus peuplée des États-Unis, est divisée en cinq arrondissements (en anglais : Boroughs) qui constituent une forme de découpage administratif propre à la ville.

Le terme « arrondissement » est adopté pour chacune des cinq composantes qui se sont rejointes en 1898 pour former la ville moderne de New York. Le système d’arrondissements new-yorkais diffère considérablement des autres formes de boroughs utilisées dans certains États américains ou ailleurs, et ne sont autre qu’une subdivision de la ville de New York.

Tous les arrondissements sont créés lors de la consolidation des limites actuelles de la ville de New York, lorsque cette dernière (composée seulement de Manhattan et du Bronx) annexe Brooklyn, Queens et Staten Island le . Le territoire qui forme aujourd’hui l’arrondissement du Bronx fut cédé par le comté de Westchester en 1895 à la ville de New York (Manhattan) et faisait partie du comté de New York, jusqu’à ce que le comté du Bronx soit créé en 1914. L’arrondissement de Queens composait à l’origine la partie ouest du comté de Queens qui était alors beaucoup plus vaste, jusqu’à ce que les trois municipalités composant sa partie Est forment le comté de Nassau en 1899. L’arrondissement de Staten Island fut appelé « Richmond » jusqu’en 1975.

La ville de New York est souvent appelée, en anglais, « the five boroughs » (les cinq arrondissements). Le terme est utilisé pour se référer à la ville de New York comme un tout sans ambiguïté, en évitant toute confusion avec les autres formes d’arrondissements de l’État. La dénomination est souvent utilisée par les politiciens pour contrer l’accent sur Manhattan et placer les cinq circonscriptions de la ville sur un pied d’égalité. Le terme « Outer Boroughs » se réfère à tous les arrondissements sauf Manhattan (bien que le centre géographique de la ville soit la frontière entre Brooklyn et Queens).

Contrairement à la plupart des villes américaines, situées dans un seul comté, ou qui s’étendent partiellement dans un autre comté, chacun des cinq arrondissements de New York coïncide avec un comté de l’État de New York, mais ces derniers ne fonctionnent pas comme des « comtés » à proprement parler. En effet, ils ne possèdent aucun gouvernement de comté (qui furent dissous en 1898 lors de la consolidation) et dépendent entièrement de l’administration municipale. Aujourd’hui, les cinq comtés de la ville servent essentiellement de base pour les données statistiques et démographiques du bureau du recensement des États-Unis. La ville de New York est considérée comme le siège de ses cinq comtés.

L’expression « the sixth borough » (le sixième arrondissement) est utilisée pour décrire certains lieux comme une partie de New York en raison de leur localisation (continuité urbaine par exemple), de leur population, d’une affiliation particulière ou de leur caractère cosmopolite black and football socks. Des villes (comme Jersey City et Yonkers) ou comtés de l’agglomération new-yorkaise sont parfois désignés par cette expression.

Chaque arrondissement (borough) est représenté par un président d’arrondissement (Borough President). Il s’agit d’un poste représentatif aux pouvoirs très limités qui consiste essentiellement à conseiller le maire à propos des problèmes relatifs à un arrondissement en particulier, et à propos du budget. À l’exception de Manhattan, les arrondissements ont chacun un Borough Hall (qui ont les mêmes fonctions que le Manhattan Municipal Building).

Depuis l’abolition du conseil d’estimation en 1990 (en raison d’une décision de 1989 de la Cour suprême des États-Unis), le président d’arrondissement a des pouvoirs exécutifs très limités et il n’y a pas de fonction législative au sein d’un arrondissement. Le pouvoir exécutif à travers toute la ville est exercé par le maire de New York (Mayor of New York City) et les fonctions législatives, par les membres du conseil municipal de New York (New York City Council).

À travers les cinq arrondissements qui composent la ville, il y a des centaines de quartiers différents, dont plusieurs possèdent une histoire définissable et un caractère qui leur sont propre. Si les arrondissements étaient des villes, chacun serait parmi les 50 villes les plus peuplées des États-Unis (3. Brooklyn, 4. Queens, 5. Manhattan, 7. Le Bronx et 38. Staten Island).

Brooklyn est l’arrondissement le plus peuplé alors que Staten Island est le moins peuplé. Ce dernier a également la densité de population la plus faible tandis que Manhattan possède la densité la plus élevée des cinq arrondissements. Près de la moitié de la population de Queens est née à l’étranger. Le Bronx est le plus touché par la pauvreté, contrairement à Manhattan où le revenu moyen par habitant est le plus important de la ville de New York.